Accélérez votre navigation sur Internet et évitez d’être suivi en utilisant un bloqueur de publicité. Nous avons fait la liste des meilleurs d’entre eux.

Ce sont majoritairement les publicités et les pisteurs qui ralentissent et encombrent votre navigateur web. Nombreux sont les arguments pour vous pousser à utiliser un navigateur web qui bloque les publicités automatiquement, ou d’installer une extension de navigation qui fait la même chose.

Les sites internet paraissent souvent plus clairs lorsqu’ils sont débarrassés de leurs publicités, et il est plus simple d’y naviguer sans être gêné par les pop-up. Les pages peuvent se charger remarquablement plus vite et, bonus pour les appareils mobiles, votre forfait de données peut durer plus longtemps si les publicités ne se chargent pas.

Le revers de la chose, c’est que les publicités existent pour supporter le contenu gratuit, le genre de contenu que tout le monde veut retrouver sur leurs sites favoris – et cela inclut notre site- et bloquer les publicités retire le revenu lié au contenu et qui leur permet dès la base de le produire.

Certains bloqueurs de publicités comme AdBlock et AdBlock Plus autorisent les publicités non-intrusives, ce qui permet d’équilibrer les choses. D’autres programmes bloquent tout, même les pisteurs qui analysent votre comportement sur un site et vous suivent sur les autres sites que vous consultez.

Si on parle de la vie privée, vous ne voulez certainement pas qu’on vous suive, mais cela reste tout de même une source de revenu pour les sites. Mais tous les bloqueurs de publicités vous permettent de créer une « liste blanche » dans laquelle les publicités sont autorisées et cela vous permet de quand même soutenir vos sites préférés. AdBlock va même jusqu’à vous permettre de créer des exceptions pour des chaines Youtube en particulier, pour ne pas priver les créateurs que vous appréciez de leur revenu publicitaire.

Ghostery

Ghostery existe déjà depuis quelques années et c’est une de nos extensions de protection de la vie privée préférée. Elle est disponible sur Chrome, Firefox, Opera, Edge et Internet Explorer, ainsi qu’Android et iOS (et le navigateur Cliqz, détenu par la maison sœur de Ghostery).

De plus, elle est gratuite et bloque tous les genres de publicités et de pisteurs. Pour fonctionner, son modèle est le suivant : l’extension récupère que les données que les pisteurs collectent sur vous, les rendent anonymes et les revendent à des tiers. Vous pouvez refuser le partage de vos données lorsque vous lancez pour la première fois l’extension.

L’icône est installée en haut à droite de votre navigateur, comme toutes les extensions, et vous pouvez cliquer dessus pour accéder à l’interface principale, une des meilleures qui soient. On y trouve des boutons pour interrompre le blocage et pour certifier un site comme de confiance et ainsi faire en sorte que les publicités et les pisteurs n’y soient plus bloqués.

AdBlock

Souvent confondu avec AdBlock Plus, AdBlock est issu d’un développeur différent et n’est pas complètement gratuit. Lorsque vous installez l’extension sur Firefox, Chrome ou Safari, un message apparait, un appel aux dons avec un minimum de £5.

Vous n’êtes pas obligé de payer et pouvez fermer l’onglet mais c’est une bonne chose de soutenir les développeurs si vous aimez AdBlock, surtout que l’extension est une des meilleurs disponibles.

Elle bloque toutes les publicités sur Internet, même sur Facebook, Youtube et autres réseaux sociaux. Elle dispose même d’une fonctionnalité pour supprimer les messages qui s’affichent sur certains sites pour vous demander de ne pas utiliser de bloqueur.

Vous pouvez créer une liste d’exception et donc continuer d’utiliser des sites qui seraient inusables si tout est bloqué, comme pour les banques en ligne par exemple. Et pour continuer de soutenir vos chaines Youtube préférées, il existe une liste blanche spécifique pour elles.

Vous pouvez aussi autoriser ce qu’AdBlock appelle les Publicités Acceptables – et qui sont proches des publicités « non intrusives » d’AdBlock Plus.

Par ailleurs, nous avons remarqué qu’AdBlock fonctionnait mieux sur Firefox que sur Chrome.

Firefox Focus

Vous pouvez installer n’importe laquelle des extensions contre les publicités sur la version de bureau de Firefox (qui bloque aussi certaines choses de lui-même), mais Mozilla a crée un navigateur mobile dédié pour Android et iOS appelé Focus.

Il est focalisé sur le respect de la vie privée ce qui implique que, par défaut, il fonctionne comme le mode de navigation privée comme sur d’autres navigateurs. Mais à l’inverse de nombreux modes « incognito » qui ne sont pas réellement privés, Focus ne sauvegarde pas votre historique, vos cookies et n’autorise pas les sites à vous suivre.

Et au cas où ce ne serait pas clair, il bloque aussi les publicités. Cela rend le contenu plus facile à lire sur un petit écran et cela économie votre forfait de données.

L’expérience de navigation en est plus épurée et cela devrait plaire à ceux qui aiment les choses simples.

Lorsque les sites ne se chargent pas correctement car les cookies et autres pisteurs sont bloqués, il est possible de les autoriser et de s’identifier ou de pouvoir simplement utiliser le site.

Le navigateur vous permet de bloquer les éléments de manière sélective, y compris les pisteurs sociaux, analytiques et autres.

Opera

Opera est un navigateur web qui dispose d’un bloqueur intégré. Vous n’avez pas besoin d’installer d’autres extensions.

Le fait de bloquer les publicités bloque aussi de nombreux cookies de pistage, ce qui implique que votre vie privée est aussi protégée.

Bien qu’Opera ne soit pas le plus connu des navigateurs, l’année dernière, il a bénéficié de l’ajout de nouvelles fonctions, comme un service de VPN intégré des plus pratiques et il est – pour nous- aussi bon que Chrome et Firefox en termes de performance.

Il est aussi disponible sur Android, vous pouvez donc aussi installer la version Opera Mini pour bloquer automatiquement les publicités.

AdBlock Plus

AdBlock Plus est un des bloqueurs les plus connus et potentiellement aussi un des plus controversés. Il est simple à installer sur Chrome, Firefox et Opera, et il est gratuit à utiliser.

Il autorise l’affichage des publicités dites non-intrusives, et c’est là que la controverse se niche. AdBlock Plus partage ses revenus avec les entreprises qui affichent les publicités, ce qui rend son business modèle assez proche des sites qui utilisent les publicités que vous vous voulez bloquer.

Néanmoins, il permet de profiter du contenu en bloquant tout ce qui gêne.

Il est aussi simple d’activer ou de désactiver les blocages selon les sites sur lesquels vous naviguez. Cela permet d’accéder facilement au contenu lié aux pisteurs ou si vous voulez simplement soutenir un site en particulier. Il dispose aussi d’une liste blanche pour intégrer des sites favoris.

Parfois, AdBlock Plus échoue à bloquer certaines publicités qu’on pourrait considérées comme intrusives, mais cela arrive assez rarement, du moins sur les sites que nous utilisons quotidiennement.

AdBlock Plus est aussi disponible pour les téléphones. Il s’appelle AdBlock Plus Browser et vous pouvez le télécharger pour Android et iOS.

Cette version mobile dispose des mêmes fonctionnalités que l’extension de bureau, comme le blocage du pistage sur les sites, le « malvertising », et autorise aussi les publicités non-intrusives.

Par ailleurs, le développeur a aussi sorti une autre extension que vous pourriez apprécier : Trusted News vous averti des potentielles fake news que vous rencontrez sur Internet.

AdBlocker Ultimate

En tant que projet open-source et non-lucratif, AdBlocker Ultimate ne reçoit pas d’argent de sites pour apparaitre sur la liste blanche des publicités « acceptables ».

Au lieu de cela, il bloque les publicités, le pistage et les domaines connus pour répandre des malwares. Il vous laisse aussi activer les publicités sur les sites que vous aimez, en lesquels vous avez confiance et que vous voulez soutenir.

L’extension est disponible sur Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari, Opera et Yandex. Son interface est semblable à celle d’autres bloqueurs de publicités, vous indiquant le nombre de publicités bloquées sur la page en cours de consultation et vous présentant un lien pour désactiver le blocage du domaine sur lequel vous êtes.