Interrogez les gens autour de vous et on vous répondra que le HTC Vive Pro est le casque de réalité virtuelle (VR) le plus puissant disponible sur le marché, et c’est toujours vrai, même avec la sortie du StarVR One. Le nouveau casque de VR, issu de la collaboration entre Acer et Starbreeze est sorti, mais il est uniquement destiné aux entreprises.

StarVR a lancé le StarVR One et le StarVR One XT aujourd’hui durant la conférence Siggraph à Vancouver au Canada, mais la firme n’a pas encore révélé quand le casque sera disponible ni combien il coutera aux entreprises. Ce n’est pas étonnant au vu des possibilités incroyables du casque.

Le StarVR One ressemble beaucoup aux précédents homologues de VR de la marque, mais ses capacités sont cette fois nettement plus grandes, avec un suivi des yeux intégré pour un nouveau genre de technologie de rendement des graphismes efficace, ainsi qu’une résolution et des angles de vue plus grands que le deuxième meilleur casque, le HTC Vive Pro.

De plus, le StarVR One intègre le développeur de jeux Valve et la solution de suivi de l’appareil du fabricant de matériel HTC, aussi connu sous le nom de SteamVR 2.0. Cette nouvelle solution est connue pour gérer jusqu’à 10 mètres carrés avec deux stations de suivi de HTC, mais elle peut aussi suivre les utilisateurs sur plusieurs installations de stations de base, pour des expériences à travers différentes pièces séparées.

Plus loin en vitesses et en flux

Nous ne plaisantions pas sur le fait que le StarVR One est le casque de VR le plus avancé à l’heure actuelle. Pour démarrer, le casque fournit des angles de vue plus grands que n’importe quel autre, avec 210 degrés horizontaux et 130 degrés verticaux, que StarVR revendique comme étant «  presque 100% des angles de vue humains ».

Ces angles de vue au plus près de la réalité peuvent être, et bien, vus via les deux écrans AMOLED de 4.77 pouces du casque, chacun présentant 1830×1464 pixels de résolution pour un total de 1830×2928 pixels. Les écrans rafraichissent les images à la fréquence de 90Hz.

Le StarVR One XT partage les mêmes composants internes, mais offre en plus un système de suivi d’appareil intégré complet, avec l’intégration de marqueurs optiques actifs. Cette version supporte aussi des plug-ins plus avancés pour d’autres systèmes de suivi.

Bien que ces caractéristiques soient déjà impressionnantes, c’est la technologie de suivi des yeux Tobii qui permet de transformer la manière dont sont réalisés les films et les jeux en VR. Ce suivi des yeux suit la focalisation des yeux de l’utilisateur, permettant le rendu dynamique des graphismes fovés, et concentre le rendu des visuels haute qualité seulement là où les yeux sont concentrés.

Durant le processus, la quantité réaliste de détails pour les images périphériques est aussi rendue, et donc (hypothétiquement) semble plus naturelle à l’utilisateur. Ce rendu fové pourrait potentiellement ouvrir des niveaux d’entrée à des jeux et à des expériences d’entrée de gamme tout en tirant le maximum des plus grandes plates-formes haut de gamme. A ce propos, le StarVR One nécessitera, au minimum, un processeur Intel Core i7-7700 ou un processeur AMD Ryzen 7 2700X couplé à rien de moins qu’une carte graphique GeForce GTX 1080 de Nvidia et au moins 16GB de mémoire. C’est peut être aussi une raison pour laquelle StarVR ne parle pas encore de prix.

On peut espérer qu’une technologie de ce genre s’abaissera rapidement au niveau des casque de VR pour les consommateurs lambda – c’est-à-dire devenir abordable pécuniairement- et cela plutôt tôt que tard.